Une aventure de longue haleine…

« Et toi, tu feras quoi, quand tu seras grande ? »

 

J’ai voulu faire tout un tas de trucs improbables…

Serveuse de bar (je rêvais de savoir porter avec classe une dizaine d’assiettes posés sur mes bras et ma tête… la vocation est passée quand j’ai su qu’il fallait aussi faire la plonge), puéricultrice (comme toutes les petites filles de ma classe à la même époque), vulcanologue (en détestant la marche en montagne), astronaute (en étant claustrophobe), chercheuse aussi (ma mère disait que je voulais plutôt être trouveuse… pas faux !)…

 

J’ai fini, en terminale, par envoyer mon dossier pour être candidate à Math sup, dans le but de faire ingénieur en aérospatiale,  puis j’ai compris que je m’y étais inscrite pour faire suite à mes frères, pour eux, pas pour moi. J’étais reçue en Math sup, j’ai décliné, je me suis inscrite en médecine.

 

2 première année, et un redoublement en cours d’externat plus tard, je suis aujourd’hui interne en médecine générale.La vocation de médecine, je crois que je l’ai toujours eue quelque part, la médecine gé, c’est autre chose, c’est en pratiquant que je me mets à la préférer !

 

En fait au début je voulais être aromathérapeute. Puis j’ai été un peu plus large et j’ai voulu faire une peu toutes les médecines complémentaires… J’ai d’ailleurs un certificat de réflexologie plantaire, obtenu en 3 jours de stage, et un certificat d’ayurvéda non médicale (bien-être), parce que je ne pouvais pas me permettre le stage de 2 ans en Inde… J’étais persuadée que plus tard je passerais mon DU d’ostéopathe, j’aurais un cabinet où les patients me loueraient de leur faire retrouver les valeurs de la nature… J’ai ensuite fait mes stages d’externat, et à chacun j’envisageais la spécialité (sauf la chirurgie, quelle qu’elle soit, j’avoue).

 

Quand j’ai passé l’internat, j’aurais été bien ennuyée si j’avais été si bien classée que tous les choix s’offriraient à moi… Je voulais tout faire, j’ai donc choisi la spécialité qui me permettrait de tout faire : la médecine générale ! (je reste certaine que je l’ai choisi : mon inconscient a choisi de ne pas m’imposer un cruel dilemme (eh non, ça ne s’écrit pas dilemne, j’ai été surprise également) en réussissant trop bien mon internat)

 

Et maintenant, en faisant mes stages d’internat, je me félicite de ce choix. Je mets de plus en plus à la poubelle mes idées de DESC, et de surspécialisation. Je veux être un vrai médecin généraliste qui connaît ses patients d’un bout à l’autre… Je suis très frustrée dans ces stages de spécialité où on me force à dire “pour ce problème-là, il faut aller voir votre médecin traitant”. J’attends avec impatience d’avoir le droit de m’occuper de tout ce que je veux !

Publicités

~ par docnmama sur 23/02/2013.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :