La dernière tétée…

On sait souvent quand sera le dernier jour de travail (même si moi je ne l’avais pas su), on programme le dernier biberon de la journée et on décide (du moins on essaye, et pour ceux que ça concerne) de sa toute dernière cigarette.
On se souvient tous de la première tétée de notre bébé. On se souvient la sensation, sa bouille, et ce qui nous est venu à la tête. Moi ma réaction a été « oh ! ça ne fait pas mal »… Je m’attendais à serrer un peu les dents, et en fait pas du tout, ça a été un tel soulagement après ces heures de douleur infinie, peut-être que j’étais shootée aux endorphines du coup. En tous cas je m’en souviens.

C’est très différent pour la dernière tétée. Je me souviens d’une amie qui avait dit « voilà, dernière tétée, ce soir je me saoûle », sur facebook. Bon, c’était, je pense et j’espère, plus pour le « spectacle » du statut que la vérité, mais je m’étais demandée comment elle pouvait prévoir ainsi.
Moi, je n’ai pas pu.
J’ai su quand je commencerais le sevrage. Pour des raisons pratiques et, n’ayons pas peur de le dire, parce que ça commençait aussi à bien m’arranger. La tétée en soit restera toujours aussi mignonne, mais m’interdire un petit verre d’apéro quand y a des amis, m’interdire surtout le médicament qui m’aidera à supporter mon dos en vrac, m’interdire les vêtements qui m’empêcheront d’allaiter sans devenir instantanément vraiment indécente (je pense à une petite robe toute mimi couvrant le décolleté, je ne pouvais allaiter avec qu’en la soulevant totalement, donc fesses à l’air), tout ça commençait à me peser, sans compter mon petit coquin qui trouvait rigolo de pincer le sein dans ses gencives avec un gros sourire… Il me faisait très mal, mais me faisait aussi exploser de rire, alors comment voulez-vous qu’il comprenne qu’en vrai c’était pas drôle du tout ?!
Bref, j’ai donc commencé le sevrage, de retour de vacances, parce que en vacances c’était quand même plus pratique de ne pas avoir à amener le lait. j’ai commencé tranquillement, mais il a pas du tout protesté, alors j’ai fini par me dire qu’un sevrage rapide, comme ça ne l’embêtait pas, serait mieux pour lui. Au plus vite recommencer une routine rassurante plutôt que de ne jamais savoir si on va avoir sein ou bib…
J’ai gardé à peu près une tétée par jour, pour soulager mes seins plus que pour lui, qui allait très bien et appréciait tout autant ses biberons.
Et puis j’ai eu de moins en moins mal aux seins, tout ça sur une toute petite semaine.
Et un jour, je me suis demandée s’il allait en avoir une nouvelle, et en fait non. Et je n’avais pas eu de dernière tétée.

Quelque part, est-ce bien nécessaire, une tétée au goût de regret ou de nostalgie, ça doit être lourd à digérer, pour un petit bout de tout juste 7 mois…
Ce n’est pas triste, on avance…
Mais c’est bizarre, de me dire que je n’aurai pas de dernière tétée…

Et à vous, ça vous a fait quoi ?

PS : en fait je triche, une nuit il s’est réveillé et en pleine forme, n’a pas voulu se rendormir. J’ai utilisé l’arme ultime, et comme je m’étais déjà fait cette réflexion, j’ai pu avoir ma dernière tétée. Du moins jusque maintenant, je crois (ça fait deux jours)…

Publicités

~ par docnmama sur 28/10/2013.

Une Réponse to “La dernière tétée…”

  1. J’ai senti quand il commençait à ne plus vouloir du sein, il était plus intéressé par le verre et l’assiette de son grand frère. Alors je gardais dans un coin de ma tête qu’à chaque fois c’était « la dernière tétée ». Et puis la dernière est vraiment arrivée et ça s’est bien passé. C’est lui qui l’a entièrement décidé. Il avait 10 mois. Je suis fière d’avoir vécu cette aventure avec mon bébé, c’était des moments magiques et inoubliables.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :